Élixirs floraux en temps de crise

En ces temps troublés j’ai envie de vous partager quelques élixirs floraux pouvant nous soutenir émotionnellement. Je ne suis pas d’avis qu’il faut éviter, fuir et transformer « à tout prix » les émotions dites « négatives ». Les émotions sont des guides, des boussoles intérieures qui nous permettent de sentir et ressentir la vie qui s’exprime en nous et elles ont aussi le rôle de nous informer sur ce qui se joue en nous et ainsi, seulement ainsi, de transformer notre plomb en or. Donc il n’est pas question ici de les maitriser mais plutôt de les accompagner afin de les laisser nous traverser, de les laisser jouer leur rôle sans pour autant que cela nous mette dans un état de souffrance et ainsi de les laisser circuler en toute fluidité. C’est lorsqu’elles sont bloquées qu’elles nous blessent réellement, tant dans notre cœur que dans notre esprit et dans notre corps. Je vous invite à lire cette publication au sujet des émotions que nous pouvons éprouver durant la crise que nous sommes en train de vivre.

Peurs

Trèfle rouge : Le trèfle rouge est particulièrement indiqué dans les situations de panique collective. Il apporte protection, calme et équilibre dans les situations émotionnelles extrêmes, lors des embrassements des émotions de groupe (colère, haine, peur…) et lorsqu’il y a risque de perte d’identité sous l’influence des mouvements de masse.

Hélianthème : Apporte le courage et la force morale dans les situations de panique, de frayeur et d’affolement soudain. Indiqué également en cas de symptômes de chocs post-traumatiques, de terreurs nocturnes et de cauchemars. Avec Hélianthème ce qu’il faut retenir c’est la notion de soudaineté de la terreur/panique donc il est intéressant d’en avoir toujours un flacon chez soi. Pour cette raison il fait partie de la composition du « rescue »*.

Mimulus : Pour les peurs d’origine connue, les peurs concrètes c’est-à-dire que vous pouvez identifier votre peur (chien, araignées, avion etc…). Dans le cas de la crise que nous traversons cela pourrait être la peur d’être malade, de mourir et/ou de perdre des proches, la peur du manque alimentaire etc… Mimulus apportera ici courage et confiance.

Colère

Houx : L’élixir de Houx est l’élixir par excellence des états de colère, de haine, de ressentiment. Que la colère soit identifiée ou pas, ancienne, larvée ou récente, soudaine, fulgurante. Son principe est l’Amour (Holly en anglais veut également dire Sacré), il nous relie à l’Amour Divin en nous et nous permet de nous (ré)ouvrir à la capacité d’aimer et de dire oui à la vie. En lien avec la blessure d’injustice.

Désespoir

Châtaignier : En cas d’accablement, d’angoisse mentale suprême, de désespérance. Apporte l’espoir et la délivrance. Est l’électrochoc qui va permettre d’amener un autre degré de conscience et de voir la lumière au bout du tunnel. Elixir des nuits noires de l’âme.

Etats de choc

Etoile de Bethléem : Fleurs des chocs de la vie, l’élixir d’étoile de Bethléem est à prendre pour toutes les situations de chocs (passés ou récents) qu’ils soient d’ordre physique ou émotionnel. Aide à neutraliser l’effet du choc et permet « d’ouvrir la porte » pour laisser circuler les émotions. Agit comme un baume de l’âme. Il est intéressant de l’utiliser en 1ere intention pour ouvrir le passage à l’action des autres élixirs floraux. C’est l’élixir floral le plus utilisé dans le monde et il entre dans la composition du « rescue »*.

Prunus : En cas de perte de contrôle ou de peur de perdre le contrôle. Elixir des « pétages de câble ». Peur de craquer, de basculer dans la folie, de faire du mal ou de se faire du mal. Fleur de la décontraction le prunus va permettre l’ouverture et le retour au calme. Ramène le stress à un seuil normal et gérable. Transforme le désespoir en des espoirs 😉 Entre également dans la composition du « rescue »*.

Ceci est une liste non exhaustive. Je me suis concentrée ici sur les élixirs de « crise », il y a bien sûr plein d’autres élixirs floraux qui pourront nous aider dans les prochaines semaines (mois/années ?) pour accompagner les différentes étapes à venir. Mais une chose en son temps…

Concernant la prise j’ai l’habitude de conseiller 4 gouttes pures sous la langue 2 à 4 fois par jour (plus dans les états paroxystiques). Ne pas boire/manger/fumer au moins 5 min avant et après.
Vous pouvez les commander directement au Laboratoire Deva.

Si vous n’avez pas d’élixir sous la main et ne pouvez vous en procurer vous pouvez vous relier en conscience à l’esprit de la fleur désirée. Les élixirs floraux sont des remèdes vibratoires, on entre donc là dans le champ de ce que l’on appelle les thérapies quantiques. Visualiser une fleur et poser l’intention d’entrer en résonance avec son champs vibratoire vous permettra de bénéficier de ses propriétés équilibrantes.

*Le « rescue » est un composé d’urgence élaboré par le Dr Bach pour faire face aux situations de crises. Il est composé de 5 élixirs (fleurs de Bach) : Etoile de Bethléem, prunus, clématite, impatience et hélianthème. Chez Laboratoire Deva (qui produit de façon artisanale des élixirs de bach et de deva) vous le trouverez sous le nom d’assistance (composé n°1), il contient en plus de ces 5 fleurs de Bach l’élixir de lotus qui est un catalyseur pour les autres élixirs.

Si cet article vous a intéressé n’hésitez pas à le commenter et le partager. Je m’interroge sur une éventuelle transmission de mes connaissances sur les élixirs floraux en ligne (cours en ligne, patreon…) alors n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez et quelles seraient vos attentes.

Author: charlotte

Laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *